Management : La transformation numérique, des défis renouvelés

Alors que la transformation numérique est en train de chambouler le monde du travail, les initiatives sont toujours de mise pour sensibiliser les chefs d’entreprises et les professionnels RH à l’importance de modifier leurs pratiques et d’y impliquer l’ensemble des collaborateurs. C’est dans ce cadre que s’est inscrite la dernière conférence-débat organisée par Emlyon Business School sur le thème «Le numérique, assurance vie de votre entreprise».

Au-delà de l’intégration de nouveaux outils technologiques, le processus de la transformation numérique est complexe et implique un changement profond en termes de management, de stratégies marketing et de relations clients. Le constat était unanime chez les participants à la conférence-débat organisée par Emlyon Business School le 30 novembre dernier à Casablanca. Les chefs d’entreprises et les professionnels RH sont devant un réel changement qui impose une modification des pratiques en y impliquant l’ensemble des collaborateurs. Parmi les nouveaux paramètres à prendre en compte par les managers, il y a l’impact de la transformation numérique sur les différents métiers en entreprise. En effet, face à l’évolution rapide des technologies, on ne sait pas vraiment comment vont évoluer les différents métiers, ni quels seront les métiers dont on aura besoin à l’avenir. Néanmoins, une chose est sûre, c’est que «les managers doivent accompagner les collaborateurs pour acquérir les compétences nécessaires pour intégrer cette révolution industrielle», a souligné Bernard Belletante, DG d’Emlyon Business School.

C’est également le rôle des écoles de business qui doivent revoir leur stratégie de formation et veiller à former des jeunes capables, non seulement d’intégrer le marché de l’emploi, mais aussi d’accompagner l’évolution stratégique de leurs entreprises. Interrogé à ce sujet par «Éco-Emploi», M. Belletante a affirmé que «pour intégrer la transformation numérique, les collaborateurs doivent acquérir et développer trois grandes compétences. La première est ce que j’appellerai un bon niveau d’alphabétisation et la capacité d’être à l’aise avec le monde des médias numériques. La deuxième compétence, c’est l’agilité. En effet, dans le monde numérique, les informations circulent rapidement et les clients réagissent très vite. Vous n’avez pas le temps de faire des réunions avant de répondre à vos clients. Troisième compétence : La capacité d’écoute et de compréhension de vos clients. Il s’agit là de vérifier si vous avez beaucoup d’informations sur vos clients et comment vous allez les traduire en données qui vont être porteuses de valeurs pour l’entreprise».

Face à ces changements, le management est tenu d’accompagner les collaborateurs et de les encadrer. En effet, il faut que l’entreprise au plus haut niveau soit convaincue que la révolution numérique existe, note M. Belletante. Et d’ajouter : «C’est donc au top management de mettre en place une démarche numérique, d’abord dans sa propre entreprise. Il ne suffit pas d’avoir un site web ou d’être présent sur les smart phones des clients, il faut que toute l’organisation soit impliquée. Le top management doit ainsi se convaincre que le numérique doit être d’abord diffusée dans l’entreprise et s’il ne le fait pas, ça ne suivra pas derrière». Pour y parvenir, un seul mot d’ordre : se faire accompagner, parfois même par des collègues d’entreprises qui l’ont déjà vécu, soit ensuite par des écoles ou des universités, soit par des cabinets-conseils. «Il faut changer son prisme et sa façon de voir et ça tout seul ; c’est parfois difficile, mais il faut avoir la volonté de le faire», conclut M. Belletante.

Source: Le Matin éco - le : 04/12/2016