Projet de fusion : Maroc Telecommerce bientôt absorbé par le CMI

Le projet de fusion-absorption de Maroc Telecommerce (MTC) par le Centre monétique interbancaire (CMI) vient d’être dévoilé. Cette décision vient deux ans après l’annonce du rapprochement entre les deux sociétés qui ont décidé en 2014 d’aligner leur stratégie de développement à l’essor du paiement électronique au Maroc.

Cette fusion qui devra se concrétiser au plus tard le 31 décembre prochain donnera naissance à «un acteur majeur dans le domaine du paiement électronique multicanal». C’est ce que souligne Maroc Telecommerce dans un courrier adressé à ses clients et partenaires. «Avec cette fusion, le CMI et MTC veulent associer les forces de deux sociétés ayant su développer un portefeuille avancé de produits répondant à des besoins spécifiques, avec des approches innovantes et des équipes dotées d’expertises et de savoir-faire uniques et accompagner efficacement le développement de l’économie numérique au Maroc», relève-t-on de ladite lettre. Se référant à Maroc Telecommerce, «les principaux services du CMI vont franchir au cours des prochains mois des étapes clés de leur développement qui renforcera et accélérera la création de la valeur pour tous nos clients et partenaires». Et d’ajouter que «l’opération de fusion permettra également la réalisation d’une réelle synergie dans les structures, les moyens humains, matériels et financiers. Ce qui induira des effets bénéfiques à la fois sur la gouvernance et les performances du groupe».

Une fois la fusion réalisée, le patrimoine de Maroc Telecommerce sera dévolu au CMI. Maroc Telecommerce sera donc dissoute de plein droit. A cet effet, les contrats passés par Maroc Telecommerce et ses partenaires seront automatiquement transmis au CMI. Notons que depuis le rapprochement annoncé en 2014 par les deux entités, le CMI est devenu l’actionnaire principal de Maroc Telecommerce. Le Centre monétique s’est engagé à poursuivre le développement de Telecommerce et de consolider son offre de solutions d’encaissement et de paiement électronique.

Cette acquisition a permis, par ailleurs, au CMI de devenir un opérateur intégré multicanal proposant à ses clients une large gamme d’offres. Ces services s’articulent autour d’une approche unifiée et consolidée de traitement et de gestion de leurs transactions issues de différents canaux de paiement ainsi que la prise en charge complète des besoins des clients en matière d’encaissement et de paiement électronique.

Notons qu’à ce jour, le CMI compte plus de 38.000 commerçants et sites marchands. Il réalise annuellement près de 32 millions de transactions électroniques par carte bancaire. Le volume devrait atteindre en 2016 les 25 milliards de dirhams.

 

Source: Aujourd'hui Le Maroc - le:27/10/2016