PSA s’allie à Ericsson et Orange pour tester la 5G

PSA, Ericsson et Orange viennent de signer un accord de partenariat pour tester la technologie réseau 5G appliquée à la voiture connectée. Cette initiative vise à améliorer la sécurité sur les routes et apporter aux conducteurs et passagers une meilleure expérience au travers de nouveaux services connectés.

Ericsson, Orange et le groupe PSA ont signé hier mercredi 4 janvier un accord de partenariat. Il porte sur l’expérimentation technique autour de la technologie 5G afin de valider ses usages potentiels dans l’automobile. «Ce partenariat autour du véhicule connecté, dans le cadre de l’initiative Towards 5G, vise à tirer parti de l’évolution technologique de la 4G vers la 5G afin de répondre aux besoins du véhicule connecté, notamment en termes de système de transport intelligent (ITS) pour une conduite plus sûre et de nouveaux services embarqués», indiquent les trois partenaires dans un communiqué conjoint. Cette initiative s’attachera à définir les architectures de communication entre véhicules (V2V) et entre un véhicule et un autre élément (V2X), ainsi que les performances en temps réel nécessaires au déploiement d’un système ITS et de services connectés dans les véhicules.

Pour commencer, «des premiers cas d’usage en matière d’ITS coopératif ont été définis et sont actuellement en cours d’expérimentation sur plusieurs véhicules en France».

Deux cas d’usage sont ainsi testés : «See through» où le véhicule précédant un second véhicule signale la présence d’un objet sur la route et «Emergency vehicle» pour le signalement en temps réel de l’approche d’un véhicule de secours. D’autres tests seront réalisés au cours de l’année 2017 dans le cadre de cette initiative de recherche. «L’initiative “Towards 5G” permettra aux trois partenaires de mettre en commun leur expertise en matière de véhicules connectés, afin de répondre aux enjeux que représentent les nouveaux services de mobilité et l’Internet des objets : IoT», est-il souligné. Ericsson fournit l’équipement radio et un cœur de réseau virtualisé et distribué qui offrira des fonctions de découpage (slicing) de réseau ainsi qu’un service intelligent de géo-messagerie. Orange, lui, fournit le réseau cellulaire – et le spectre associé – destiné au site d’essai, ainsi que la connectivité embarquée intégrant les applications véhiculaires. Quant au groupe PSA, il est chargé de définir les besoins de chaque cas d’usage, de l’intégration des composants embarqués dans le véhicule et de la validation de l’expérience client. «Grâce à cette collaboration, les trois partenaires pourront acquérir une vision globale des exigences auxquelles doit répondre une infrastructure 5G pour être compatible avec les besoins de l’industrie des véhicules connectés. Elle leur permettra également d’identifier les nouveaux services et cas d’usages qui contribuent à l’amélioration de la sécurité routière et l’enrichissement de l’expérience clients», indiquent les initiateurs du projet.

Source: Le Matin éco - le:05/01/2017