Sécurité informatique : Kaspersky Lab sensibilise les parents

Le laboratoire Kaspersky, leader mondial de la sécurité informatique, a présenté les résultats de son étude, élaborée en partenariat avec le marocain Averty.ma, relative aux réflexes d’appréhension des parents quant à l’utilisation d’Internet au sein du foyer.

Les Marocains ne se préoccupent pas suffisamment de la sécurité de leurs données digitales. C’est, en somme, la conclusion de l’étude menée par le leader mondial de la sécurité informatique Kaspersky, réalisée en juillet dernier en partenariat avec le cabinet d’étude Averty.ma. Poursuivant sa démarche de sensibilisation du grand public aux risques inféodés à la sécurité informatique, le laboratoire de renommée internationale, connu pour ses solutions ciblées et évolutives, s’est intéressé à la perception que la population a des solutions informatiques de sécurité, ainsi qu’à leur degré de connaissance et de conscience des dangers multiples que peut présenter l’absence de protection efficace.

Internet, incontournable !

Présentées à l’occasion d’une conférence tenue à Casablanca le 25 octobre, ces conclusions, conjointement livrées par Julien Pulvirenti, responsable de la zone Afrique du Nord pour Kaspersky Lab, et Rachid Dahbi, directeur général d’Averty.ma, ont été obtenues en se basant sur les retours d’enquête récoltés auprès de 1.144 personnes. Cet échantillon est exclusivement composé de parents. L’objectif visé par les deux entités était de définir avec exactitude les réflexes sécuritaires que les Marocains adoptent afin de protéger leurs enfants des dangers qui subsistent sur la toile, et de les aider à prévenir d’éventuels risques liés à la protection des données digitalisées. Rachid Dahbi a précisé que cette étude nationale exclusive a été «réalisée sur une population répartie dans 42 villes au Maroc. Elle donne une image très précise de la façon dont les ménages réagissent face à la sécurité informatique». Et d’ajouter que, désormais, «il apparaît très clairement qu’Internet est devenu un élément incontournable du quotidien des enfants, alors même que leurs parents n’ont pas toujours connaissance des bons comportements à adopter ou de la réalité des solutions disponibles». À ce titre, il ressort de ladite étude que, sur les 88% d’enfants marocains utilisant quotidiennement Internet, 60% ont déjà fait l’objet d’une cyber-attaque lors des 12 derniers mois. Sur le volet de la conscience des dangers, les parents, d’une manière générale, admettent volontiers que le monde du web est en effet infesté de risques divers pour leurs enfants.

Les parents impuissants

L’étude révèle en effet que deux tiers d’entre eux savent bien que cette dimension digitale n’est pas sûre. Cependant, cette conscience montre très vite ses limites dès lors qu’il s’agit de définir exactement ce à quoi les enfants font face au quotidien. De plus, un bon tiers des parents n’adoptent aucune mesure de vérification dans ce sens. À partir de là, 40,8% des parents mettent en avant leur totale méconnaissance des produits et solutions susceptibles de mettre leurs enfant à l’abri de ces menaces. Les 59,2% restants admettent s’être procuré des programmes antivirus ou de veille virale (firewall, anti-malware, etc) de sources aussi diverses que la préinstallation proposée par défaut à l’achat du matériel informatique (30%), sur des sites de téléchargement (31%) ou après acquisition dans les points de vente officiels (16%). «Cette petite propension est ce qu’elle est parce que les ménages n’ont pas encore conscience du nombre de menaces nouvelles qui font surface tout les jours. Un logiciel piraté peut être efficace pendant quelques jours. Mais il suffit d’une semaine pour que les nouvelles menaces cumulées suffisent à le rendre obsolète», martèle Julien Pulvirenti. Pour l’heure, Kaspersky Lab et Averty.ma s’accordent à dire qu’un gros travail de vulgarisation et de sensibilisation reste à faire auprès des parents et des écoles afin de permettre à ces pratiques de se démocratiser.

 

Source: Les Eco - le:26/10/2016