Yahoo se vendra bien à Verizon, mais pour moins cher

La décision de Yahoo de vendre son coeur de métier, les portails Internet et les autres activités web qui ont fait le succès de l'entreprise, a été un choc : le géant, en crise, devrait se transformer en simple fonds d'investissement capitalisant, au départ, sur les 15 % du géant du e-commerce chinois AliBaba qu'il détient et qui représentent aujourd'hui une grosse partie de sa valeur.
Yahoo a donc cherché pendant des mois un repreneur pour ses activités et c'est l'opérateur américain Verizon qui s'est montré intéressé. Mais la découverte de plusieurs attaques informatiques a risqué de faire capoter la vente.
Plus d'un milliard d'adresses mails piratées
L'histoire du piratage de Yahoo est bien connue et retransmise par tous les médias : plusieurs attaques informatiques réussies, perpétrées à maintes reprises, ont permis à des pirates de prendre le contrôle et d'avoir accès à des milliards de comptes mails Yahoo partout dans le monde. Un véritable problème alors que le mail de Yahoo est encore un des plus utilisés aux Etats-Unis.
Mercredi 15 février 2017, pour la énième fois, Yahoo a prévenu les détenteurs de comptes mails que l'entreprise soupçonne avoir été piratés. Elle explique que le piratage a permis aux hackers d'accéder aux comptes par le biais d'un cookie spécial donnant accès à l'adresse mail sans besoin de login et mot de passe. Yahoo a, depuis, invalidé ces cookies, coupant de fait l'accès aux pirates, mais ne sait pas le nombre d'adresses affectées par cette attaque en particulier.
Verizon négocie une ristourne sur le prix d'achat
Dès l'annonce du premier piratage chez Yahoo, la question se posait de savoir si la valeur de Yahoo n'avait pas baissé aux yeux de Verizon. Le deuxième piratage, plus important que le premier, avait renforcé cette idée. La rumeur qui courait prêtait à Verizon la tentative de faire baisser le prix de Yahoo de près d'un milliard de dollars, le faisant passer de 4,8 milliards à 3,8 milliards. Une ristourne que Yahoo avait peu de chances d'accepter.
Il semblerait que Verizon ait eu le dernier mot : selon Bloomberg, qui dévoile l'information mercredi 15 février 2017, Verizon aurait obtenu de Yahoo une ristourne de 250 millions de dollars, voire plus importante, les rumeurs parlant d'un montant situé entre 250 et 350 millions.

Source: clubic.com